F Nous contacter

0

Evaluation d'un dispositif d'accompagnement des éleveurs pour la maîtrise des mammites cliniques et pour la réduction de l'usage des antibiotiques

La résistance aux antibiotiques et l'importance de la réduction de leur utilisation sont des sujets d'actualité. En élevage bovin laitier, les antibiotiques sont principalement utilisés pour le traitement des mammites. Cette étude exposé/non exposé a été conçue pour évaluer l'efficacité d'un dispositif d'accompagnement innovant, dans deux régions de l'ouest de la France (Bretagne et Normandie). Elle avait pour but de sensibiliser et former les acteurs de la filière pour réduire l'incidence des mammites cliniques et par conséquent, réduire les traitements antibiotiques associés. Le dispositif d'accompagnement durait un peu plus de un an et comprenait une journée de formation en salle, des classes virtuelles et un accompagnement individuel des éleveurs. Respectivement dix-huit et quinze éleveurs, ayant fréquemment des problèmes de mammites cliniques dans leur troupeau, ont été inclus dans les groupes exposés et non exposés. Différentes données ont été récoltées pour évaluer l'évolution des connaissances et des pratiques des éleveurs ainsi que les données sanitaires du troupeau dont les consommations d'antibiotiques. L'évolution avant versus après la mise en place du dispositif d'accompagnement, a été comparée chez les éleveurs exposés versus les non exposés selon la région et le profil sociologique de l'éleveur. Les résultats ont montré, chez les éleveurs exposés, une amélioration des connaissances et une réduction de l'utilisation des antibiotiques pour le traitement des mammites. En effet, une vache recevait en moyenne 3,1 jours de traitements antibiotiques par an au début du programme pour soigner les mammites contre 2,6 jours à la fin du projet. En revanche, peu d'évolutions des pratiques et des données sanitaires du troupeau ont pu être mises en évidence, vraisemblablement du fait d'un manque de temps ou de recul pour observer le changement. La majorité des éleveurs ont apprécié la méthode de formation utilisant des classes virtuelles pour leur flexibilité d'organisation et leur courte durée. Cependant, des progrès technologiques seront nécessaires pour surpasser les dysfonctionnements rencontrés (réseau ou utilisation du logiciel) et rendre cette participation aux classes virtuelles, plus abordable et donc plus efficace.

Localisation : Oniris Chantrerie Documentation

Niveau du diplôme : THESE DE DOCTORAT VETERINAIRE (NANTES)

N° de thèse : 27

Titre anglais : Evaluation of an innovative training-program to control clinical mastitis and to reduce the use of antibiotic



Emprunt/Réservation

Y Réserver

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
Z